Rechercher

Anãhata le cœur subtil

Mis à jour : 4 juin 2018

Centre de la paix et de l'Amour universel en nous


"Quand vous touchez l'état céleste de votre cœur, vous réalisez que la beauté de votre âme est vaste et pure en essence. Vous vous unissez alors à votre cœur, fusionnez en son cœur, et sentez votre vie battre au rythme de l'univers".


Quand nous nous référons à nous-même physiquement, nous pointons le doigt ou la main vers notre cœur. Oui, c'est le pouvoir du cœur, le siège de l'âme, le lieu de résidence de notre véritable identité.


Cette source de l'être individuel est situé au centre des 7 chakras selon le yoga. Anãhata en sanskrit signifie quelque chose qui ne peut être détruit. De même, cette vision peut être appliquée au Soi, l'âme au-delà du plan physique qui ne peut être détruite.


D'un point de vue physique, le cœur et les poumons sont les organes principaux du corps, ils sont responsable de la distribution de la nutrition dans tout le corps, nourriture aussi bien organique, qu'émotionnelle ou mentale. Le thymus, qui programme et stimule le système immunitaire du corps, est associé au chakra du cœur. Cette glande a la capacité de détruire tout ce qui est néfaste. Il est d'ailleurs possible de stimuler le thymus directement en le massant une quinzaine de minutes ou en le tapotant doucement par série d'environ 30 secondes, tout en amenant son attention sur sa respiration.


Le symbole du chakra du cœur comporte une étoile, un triangle pointant vers le bas, un autre pointant vers le haut, le lieu de rencontre du divin et du soi, de l'éternel et du limité, de la nature et de la conscience.