Rechercher

De l'importance du toucher


Dans le travail sur le corps, ce qui compte n’est pas juste le touché du thérapeute, mais aussi la réceptivité du patient. De nombreuses personnes, principalement dans notre culture, ne sont pas en contact avec leur corps, ou n’ont pas été soutenues durant l’enfance, et certaines ont très peur du touché ou perçoivent n’importe quel touché comme « sexuel ». « La peau et le touché – L’importance humaine de la peau » approfondit ce sujet. Plus une personne est réceptive à un travail sur le corps, plus la session est efficace.

Un fait important à souligner est que la peau est le plus grand organe du corps et est littéralement la surface du cerveau. Découlant du même feuillet embryonnaire dans le développement pré-embryonnaire (l’ectoderme), la peau et le cerveau migrent aux deux pôles opposés de notre constitution physique, l’un à la surface, l’autre enfoui sous les couches de tissu conjonctif, d’os et de muscles. Comme si, reconnaissant sa propre importance et fragilité, le cerveau se protège lui-même par l’organisme, tandis que la peau et les tissus nerveux, découlant tous de l’ectoderme, prolongent la portée du cerveau jusqu’à notre périphérie physique.

La signification de la relation entre le cerveau et la peau est l’une des relations développementales et physiologiques les plus importantes à comprendre. Sur le plan développemental, les sensations que la peau transmet au cerveau orientent sa croissance de façon très directe. Un manque de stimulation sensorielle au cours des cinq premiers mois de la vie peut entraver le développement du système nerveux central au point d’entraîner un retard mental et même la mort.

Ce fut une leçon apprise dans des orphelinats du début des années 1900, lorsque les taux de mortalité infantile (environ 90%) incitèrent l’Université John Hopkins d’enquêter sur ce problème. Ils découvrirent que les enfants mouraient de faim par manque de contact, parce que le personnel avait à peine assez de temps de nourrir et habiller les enfants qui leur étaient confiés. Comme le personnel a été augmenté pour tenir, câliner et jouer physiquement avec ces enfants, le taux de mortalité est passé de 90% à 10%.


La peau est à la fois protectrice et interactive. C’est un organe de l’immunité (une barrière contre les bactéries), de la régulation de la température (par la transpiration), et plus important encore, elle contient de nombreux récepteurs sensoriels cruciaux du corps, fournissant au cerveau des informations vitales sur l’état du monde extérieur. Le sens du touché, traité par la peau, est la « mère » des cinq sens, puisqu’il apparaît en premier dans le développement embryonnaire. Les yeux, les oreilles, le nez, et la langue, sont tous couverts d’une sorte de peau pourvue de récepteurs nerveux spécialisés interprétant le « contact » de notre environnement, comme les quatre autres de nos sens.

« La peau est la surface du cerveau; toucher la surface remue les profondeurs. Je ne peux toucher la peau d’un organisme sans éveiller l’intégralité de cet organisme. C’est-à-dire que d’une part, la peau est la principale frontière de nos êtres physiques, et que d’autre part, elle est à bien des égards le principal seuil des interactions reliant notre monde intérieur au monde qui nous entoure. La stimulation de ce seuil est aussi nécessaire que l’eau, la nourriture ou l’oxygène. Sans stimulation appropriée de notre peau, nous dépéririons. Les nourrissons privés de contact périssent, même s’ils sont nourris et protégés. Quand ils sont faiblement stimulés, ils sont atteints d’un « nanisme de privation », avec des anomalies de développement sévères qui ressemblent beaucoup à celles causées par la malnutrition chronique. Les adultes expérimentalement privés de sensations tactiles deviennent mentalement dérangés. Il y a bien « quelque chose dans le contact de la chair avec la chair » dont nous avons absolument besoin pour nous développer. »


La forme active du mot "toucher" est « sentir ». Bien que le toucher ne soit pas en soi une émotion, ses éléments sensoriels induisent des changements d’ordre nerveux, glandulaire, musculaire et mental, qui l’apparentent à une émotion. Pour cette raison, le toucher n’est pas ressenti comme une simple modalité physique, une sensation, mais effectivement comme une émotion. Quand nous disons que nous avons été touché, en particulier par un beau geste ou par un acte de sympathie, c’est l’état d’émotion que nous désirons décrire. Et quand nous parlons d’une personne « touchée au vif », il s’agit là encore d’émotion. Le verbe « toucher » signifie aussi être sensible aux sentiments humains. Être « chatouilleux » veut dire être hypersensible. « Rester en contact » veut dire rester en communication avec quelqu’un, quelle que soit la distance. A l’origine, c’est à cela que devait servir le langage : permettre à l’homme de rester en contact avec son prochain. Les sensations que l’enfant éprouve au contact du corps de sa mère constituent son premier mode de communication, son premier langage, son premier contact avec les autres êtres humains, l’origine du « tact humain ».


Le touché est en fait une nourriture. Effectués avec lenteur et délicatesse, le travail sur le corps, les massages, le contact de la peau contre la peau, sont aussi cruciaux au développement que le lait maternel. On comprend mieux dans ce contexte le potentiel illimité de la stimulation naturelle du processus de guérison par un travail sur le corps.

Le massage régularise, il prépare le corps et le mental à une plus grande ouverture et empêche les tendances à la fixation autant sur le plan physique que psychique. Il induit ainsi des changements permanents. Le toucher par le massage permettrait l’éveil de la conscience.


Cet article comprend des extraits d'un article de D. Juhan et du livre d'A. Montagu ("Touching - The human significance of the skin")

0 vue

RESTONS EN CONTACT

Siège social

16, rue Franklin

83400 Hyères

Saison d'Avril à Septembre

Ile de Porquerolles

Déplacements

Hyères, Giens, Carqueiranne, Le Pradet, Toulon, Sanary sur mer, La Londe les maures, Bormes les Mimosas, Le Lavandou, Cavalaire sur mer, Cap Bénat, Saint Tropez, etc

SUIVEZ-NOUS!

Copyright©2018Presenceetsens.Tous droits réservés