Rechercher

Chakra Ajna ou le troisième oeil

Dernière mise à jour : 22 févr.

La conscience cosmique, l'intuition, la compréhension profonde

Ajnâ signifie "commande". Ce chakra est situé au milieu des sourcils. Ce point entre les sourcil est appelé "bhrumadhya" ("bhru" signifie "sourcils" et "madhya" signifie "le centre"). Les femmes indiennes y placent un point rouge, les bhramans et les pandits (ceux qui ont étudié les vedas) y place une marque de pâte de santal. Beaucoup de rituels en Inde impliquent de placer un tilaka (point de poudre coloré qui représente ajnâ) sur le front à l'occasion de fête religieuse, un rappel pour s'ouvrir à la sagesse.


Le nom le plus connu de ce chakra est le troisième œil, l'œil psychique au milieu du front, au-delà des yeux physique, un centre qui ouvre à la connaissance de Soi, la porte par laquelle l'aspirant reçoit des révélations et une profonde ouverture sur l'univers.

Le centre Ajnâ est également appelé l'œil de l'intuition car il offre à celui dont ce centre est éveillé une acuité et une grande clarté de perception. C'est également par ce centre que le maître communique et se relie à ses disciples dans la tradition indienne, d'où son autre nom de "guru chakra". On l'appelle aussi l'œil de Shiva, celui-ci représentant la Conscience dans les écoles tantriques.

C'est donc le centre des perceptions les plus fines et profondes de l'esprit éveillé.


LES QUALITES INHERENTES A CE CENTRE

  • Ekata, l'unité

  • Shunya, le vide

  • Sat, la Vérité

  • Chit, la Conscience

  • Ananda, la béatitude

Par l'éveil de ces qualités, la sagesse et la connaissance sont réalisés. Le mental analytique et discursif, l'ego se soumettent alors au pouvoir de la Lumière pure de la Conscience, à la connaissance directe.


"Le yoga est l'arrêt de l'activité automatique du mental."

Yoga Sutra de Patanjali


Les perception extrasensorielle se font jour - précognition, clairvoyance, expérience de sortie de corps, visions mystiques. C'est le centre des pouvoirs psychiques (les siddhis). Ces pouvoirs peuvent apparaître chez les individus mais il est important de ne pas s'y attacher au risque de créer un nœud (Rudra ou Shiva granthi), nœud qui est éliminé par le détachement.

Etant un centre de commande, cette roue énergétique, quand elle est éveillée, permet d'avoir le "contrôle" sur les pensées, les émotions, l'énergie. Dans le non attachement, ajnâ a le pouvoir de brûler tous les voiles de l'identification, ce centre brûle alors tous les karmas. Le niveau de présence permet de réaliser l'essence derrière les apparences.


"Le non attachement est induit par un état de conscience totale qui libère du désir face au monde qui nous entoure."

Yoga Sutra de Patanjali


Quand ce chakra est équilibré, l'individu est connecté à la sagesse de son Etre, dans l'instant présent. Il a conscience de la réalité sur tous les plans, des lois de l'univers, des lois de cause à effet et de sa nature spirituelle. Il ressent intuitivement ce qui est juste pour lui à chaque instant. Il est conscient, claire, lucide, intuitif et très pertinent.


Si au contraire, ce chakra est bloqué, il en résulte beaucoup de confusion et beaucoup d'attachement.

Evènements qui peuvent déséquilibrer ce chakra:

  • Un choc ou un événement traumatisant (viol, accident, guerre, catastrophe, prise de drogues ou de médicaments)

  • Trop de choses à gérer, une situation stressante, un burnout, un manque de résolution

  • Des choses que l'on a des difficultés à laisser derrière soi ou des projets non aboutis, un état dépressif



LE LIEN ENTRE AJNA ET LA GLANDE PINEALE

Au niveau physique, le chakra ajnâ gouverne les fonctions des glandes pinéale et pituitaire (hypophyse). Les fonctions de la glande pinéale ne sont toujours pas totalement comprises aujourd'hui par la science. Il semble que cette glande agisse comme une horloge biologique qui régule les activités de l'homme en fonction des circonstances extérieures. Les yeux et la glande pinéale sont connectés via le système nerveux sympathique, et la lumière entrant par les yeux influence certaines fonctions de la glande pinéale, celle-ci étant très sensible à la lumière. La glande pinéale régule en retour le système nerveux sympathique, dont on sait qu'il a une grande influence sur les comportements humains. Ainsi nous sommes connectés aux rythmes cosmiques, comme le jour et la nuit, les cycles du soleil et de la lune, qui influencent les comportements humain via la glande pinéale. La mélatonine et d'autres hormones sont produites par la pinéale en réponse aux stimuli extérieurs, ce qui en retour, produit des changements dans les comportements sexuels, les cycles menstruels, l'énergie nerveuse et autres rythmes biologiques de l'homme. Il semble que cette glande pinéale agisse comme une antenne de radio qui capte les signaux extérieurs et régule les comportements humains en fonction de ces signaux.



Ajnâ gouverne les fonctions cérébrales et ophtalmiques. Les blocages physiques d’un déséquilibre du sixième chakra se manifestent par des symptômes comme les migraines ou céphalées, des convulsions, des sciatiques, des accidents vasculaires, des affections ophtalmologiques, des sinusites, des troubles neurologiques. Il est d'ailleurs connu, dans les traditions yogiques et tantrique que le nadî (canal énergétique) ida est associé au système nerveux parasympathique, et le nadî pingala est associé au système nerveux sympathique, les deux nadîs se rejoignant au niveau d'ajnâ.


AJNA DANS DIFFERENTES TRADITIONS SPIRITUELLES

On trouve des références à Ajnâ dans toutes les traditions mystiques.


Dans la religion chrétienne, Ajnâ est mentionné dans la bible: "l'œil est la lumière du corps, par conséquent, si ton œil est net, le corps entier sera empli de lumière" (Matthieu 6:22).

Chez les théosophes, il est relié à la glande pinéale. Selon eux, les êtres humains avaient dans les temps anciens un troisième œil à l'arrière de la tête, qui avait une fonction physique et spirituelle. Avec le temps et l'évolution humaine, il aurait diminué jusqu'à devenir ce qu'on appelle aujourd'hui la glande pinéale.

Dans la tradition bouddhiste, de nombreuses statues de bouddha comporte un bijou au milieu du front. C'est l'œil de la perception qui a été éveillé par Bouddha en dépassant les dernières peurs, ce qui lui permit d'atteindre l'illumination.

Dans le taoïsme, le troisième œil est aussi appelé l'œil du mental, il est situé au milieu des deux yeux, et il se dilate sur tout le front quand il est éveillé. Dans beaucoup de traditions religieuses, l'entrainement sur le troisième œil consiste à porter son attention dessus avec les yeux fermés.

Dans la Kabbale, les deux séphiroths (qui caractérisent 10 niveaux de la manifestation divine) sont associé avec l'œil gauche et l'œil droit, qui sont appelés Chokhmah, la sagesse, et Binah, la compréhension profonde.

Ajnâ chakra est énormément représenté dans les traditions hindouiste et tantrique. De nombreux dieux et déesses (représentant différentes qualités du divin) ont un œil ouvert vertical sur le front, qui indique l'éveil du centre Ajnâ, la Conscience Cosmique. Le symbole du serpent qui émerge du front indique que la Kundalinî est monté jusqu'à ajnâ.

Dans l'ancienne Egypte et chez les natifs américains, il existait des décorations spéciales pour la tête qui représentaient le troisième œil


LE SON AUM OU OM

Le symbole du centre ajnâ est le Aum en tant que mantra bija (la graine)

Om (ou Aum ॐ) est un des symboles les plus sacrés de l'hindouisme : il est utilisé comme préfixe et parfois suffixe aux mantras hindous. Il est considéré comme la vibration primitive divine de l'Univers qui représente toute existence ; ainsi le Om est la vibration du grand Tout.


Les trois lettres A,U,M représentent la combinaison des 3 énergies qui constituent le cycle de la vie.

Chaque lettre a une signification particulière :

La lettre « A » représente Brahman, le dieu créateur. C’est le monde terrestre, la création, le commencement, la naissance.

La lettre “U” représente Vishnou, le dieu protecteur. C’est le monde intermédiaire, le rêve, la continuation, la vie.

La lettre “M” représente Shiva, le destructeur. C’est la force centrifuge, le sommeil, la fin, la mort. “M” est l’état de sommeil profond, le monde céleste.


TECHNIQUES D'EVEIL D'AJNA

Ce centre peut être stimulé et éveillé par différentes techniques

  • Tratakam: Concentration sur une bougie, sans cligner des yeux ou le moins possible

  • Shambavi mudra: Concentration sur un point en haut du front ou au sommet de la tête, au niveau de la fontannelle

  • Simple méditation

S'il n'y a aucune sensation de ce point, il est possible d'utiliser un onguent ou une huile comme le baume du tigre, de manière à faciliter la concentration

Des pratiques comme mulabandhâ, bien qu'elle agisse sur le Mulâdharâ, a également une action sur ajnâ, les deux centres ont comme élément en commun le feu. Eveiller le feu en bas actionne le feu en haut.


OM SHANTI OM










28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout